Conférence - Débat en direct, autour de la stigmatisation, le 25 septembre 2020

Affiche stigma débat DEF ZOOMFOKAL propose le vendredi 25 septembre à 4 H 30 PM, une conférence débat sur le thème : « De la Stigmatisation : La Question De L’autre ». La conférence se tiendra sur la plateforme de réunion en ligne ZOOM et sera diffusée en direct sur les page Facebook et chaîne Youtube de FOKAL.

La sociologue et féministe Danièle Magloire, la présidente de FOKAL Michèle Pierre-Louis, le Docteur Daniel Henrys et la psychologue Nathalie Coicou sont les intervenants de cette discussion qui sera modérée par Yvens Rumbold, alors que Leslie Rock Dupervil assurera l’animation sur ZOOM.

Le débat sera rythmé par des projections de vidéos-textes interprétés par des artistes et des épisodes de web-séries réalisées pendant le confinement. Il sera suivi d’un échange avec les spectateurs, inscrits au préalable sur Zoom, qui pourront poser des questions aux intervenants. La participation aux échanges se fait donc sur inscription et le nombre de participants est limité à 100 personnes.

P.S. Il est nécessaire de télécharger l’application Zoom (www.zoom.us) sur votre téléphone portable, votre tablette ou votre ordinateur pour participer au débat. Pour participer à l’échange qui suivra, vous devez vous inscrire en cliquant sur le lien : https://bit.ly/3hGLYyY

Les 100 premiers inscrits recevront un lien pour accéder au débat. N’oubliez pas de vérifier vos spams !

 

Pourquoi tout simplement ne pas essayer de toucher l’autre, de sentir l’autre, de me révéler à l’autre ?

Ma liberté ne m’est-elle donc pas donnée pour édifier le monde du Toi ?

A la fin de cet ouvrage, nous aimerions que l’on sente comme nous la dimension ouverte de toute conscience.

Mon ultime prière :

Ô mon corps, fais de moi toujours un homme qui interroge ! »

Frantz Fanon, Peau noire, Masques blancs

Editions du Seuil, 1952 (Pages 183-188)

 

Étymologiquement, la stigmatisation consiste en l’action de « marquer de manière définitive le corps de quelqu’un afin de lui donner une cicatrice distinctive ». Dans son utilisation contemporaine, ce terme décrit la mise à l’écart d’une personne pour ses différences. C’est un phénomène social très commun, basé sur la discrimination d’un individu ou d’un sous-groupe d’individus par un groupe dominant ou majoritaire.

La pandémie de coronavirus a provoqué une série d'actes discriminatoires à travers le monde, avec différents groupes comme cibles. Haïti, comme d’autres pays, a vécu des expériences de stigmatisation pendant la pandémie de coronavirus.

L'instabilité et la peur que la pandémie a engendrées ont exacerbé les préoccupations existantes en matière de droits humains. L'épidémie de COVID-19 a donc renforcé le ciblage de « l’autre… C’est malheureusement ce qui se passe souvent en temps de crise…

Dans son livre Stigmate. Les usages sociaux du handicap, le sociologue Erving Goffman définit les porteurs de stigmates comme des personnes qui possèdent « un attribut profondément discréditant qui les conduit à ne pas être considérés comme des humains à part entière ». Stigmatiser, c’est nommer et désigner une différence, en activant un ensemble de croyances et de représentations. L’Autre apparaît comme une surface de projection des craintes, des fantasmes, des frustrations d’une communauté donnée. Une rhétorique de la méfiance dessine les contours d’une communauté qui veut se protéger d’un autre que soi-même : le malade, l’illettré, l’étranger, le pauvre, le noir, la femme, et tant d’autres...

La stigmatisation joue un rôle fondamental dans le maintien des relations de pouvoir et de contrôle. Elle est un des marqueurs de la différence et de l’altérité.

Elle pose donc la question essentielle de la relation à l’autre.

Interventions

  • Michèle D. Pierre-Louis : La question de l’altérité et la problématique des droits
  • Dr Daniel Henrys : maladies, handicaps
  • Nathalie Coicou : maladies mentales
  • Danièle Magloire : questions identitaires - stigmatisation de genre, de race, de religion…
  • Michèle Pierre-Louis : La stigmatisation au rendez-vous des crises, la recherche du bouc émissaire : choléra, séisme, coronavirus, migrations…

Projections vidéo :

  • « Kowonastigma, chanson populaire », des Productions InHumaines
  • Les Identités meurtrières de Amin Maalouf (extrait)
  • La Conquête de l'Amérique. La question de l'autre, de Tzvetan Todorov (extrait)
  • Peaux noires, Masques blancs de Frantz Fanon (extrait)
  • Sistèm kadejak, yon viris, épisode de la série Lòk mondyal de Ti Seri Ayiti
  • Chak ka se yon pòt louvri sou katastwòf et Ti lafyèv la, épisodes de la série Kwonik kò-vid de James Alquintor

 

Nathalie Coicou ZOOMNathalie Coicou est titulaire d´un Diplôme d’Études Supérieur Spécialisé (DESS ou Master) en psychologie clinique et pathologique de l´Université Denis Diderot (Paris VII). Elle offre depuis 2004 en Haïti, dans le cadre de projets humanitaires, du soutien psychosocial à des populations en situation de vulnérabilité : filles et femmes violentées, personnes séropositives, survivant-e-s de catastrophes naturelles, enfants maltraités. Parallèlement, dans le cadre de sa pratique privée, elle accompagne en psychothérapie des personnes (enfants, adolescents, adultes) en souffrance psychique, confrontées à des problématiques diverses. Elle est professeure à la Faculté des Sciences Humaines (FASCH) de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) où elle donne depuis 2011 des cours de Psychologie. Elle s’adonne également à la formation de professionnel.le.s de santé et prestataires de services, à la relation d’aide ainsi qu’à la sensibilisation communautaire sur des thématiques qui lui tiennent à cœur telles que : la violence basée sur le genre (VBG), la maltraitance infantile ou la santé mentale. Soucieuse de s’impliquer dans la vie associative de son pays, Nathalie Coicou est aussi Secrétaire Générale de l’Association Haïtienne de Psychologie (AHPsy) et membre fondatrice de Inisyativ Sante Mantal Ayiti (ISMA).

 

daniele magloire ZOOMDanièle Magloire a une formation en sciences sociales. Elle a des contributions dans la recherche et la formation et des publications d’articles. Défenseuse des droits humains, elle est particulièrement attachée aux droits des femmes, aux demandes de justice et au développement démocratique. Militante féministe de longue date, elle a contribué à la création de différentes organisations de défense des droits des femmes et s’est impliquée dans les mouvements sociaux dans différents milieux. Elle est une dirigeante de l’organisation féministe Kay Fanm (Maison des femmes) et de la Concertation nationale contre les violences faites aux femmes. En 2018, des prix lui ont été décernés, pour son engagement, par des organisations haïtiennes de droits humains, le Canada (Prix Champion des droits de la personne), le Comité 3 avril (groupe féministe haïtien de Montréal) et Culture égalité (association féministe martiniquaise).

 

MDPL Michele PL ZOOMMichèle Duvivier Pierre-Louis est présidente de la Fondation Connaissance et Liberté – FOKAL (www.fokal.org) et a été Première ministre d’Haïti en 2008-2009. Elle est actuellement en charge des programmes spéciaux à Fokal et enseigne l’histoire des sociétés caribéennes et le XIXe siècle haïtien à l’université Quisqueya. Membre du collectif de rédaction de la revue Chemins Critiques, elle y publie articles et recensions. Elle a également publié dans la revue IntranQu’îllités (2014), ainsi qu'en anglais, dans Greening in the Red Zone, Disaster, Resilience and Community Greening (Springer, 2014), et The Haiti Exception: Anthropology and the Predicament of Narrative (Liverpool University Press, 2016). Michèle Pierre-Louis a reçu de nombreux prix et distinctions dont un doctorat honoris causa de Saint Michael College, du Vermont en 2004, et un second de l’université de San Francisco en 2014. Resident-Fellow à Harvard University en 2010, elle est membre de la Commission internationale contre la peine de mort créée en 2010 par le président Zapatero, et membre du Haut Conseil pour la médiation créé en 2017 par António Guterres, secrétaire général des Nations-Unies.

 

Daniel Henrys Daniel Henrys est diplômé en médecine de l’Université Libre de Bruxelles et en médecine tropicale de l’Institut Prince Léopold d’Anvers (1975). Il est aussi titulaire d’un certificat d’Études Spéciales en Médecine préventive, Hygiène et Santé Publique de l’Université Paris VI (1976). Il a participé à plusieurs formations du Centre International de l’Enfance, dont il a obtenu le prix « Nathalie Masse »  en 1990, notamment sur la planification de la santé. Il est membre Fondateur du Service Œcuménique d’Entraide d’Haïti, ONG engagée dans la santé et le développement communautaires depuis 1977. Il a été Ministre de la Santé Publique et de la Population (20 février-19 septembre 1991). Ancien président du conseil d’administration de la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL, membre des Open Society Foundations), il a été représentant en Haïti du GRET (Groupe de Recherche et d’Échanges Technologiques, appelé aujourd’hui « Professionnels du Développement ») de 1995 à juin 2008. Le GRET est notamment engagé en Haïti dans l’encadrement des quartiers précaires dans la gestion communautaire de l’approvisionnement en eau sur la base d’un partenariat avec l’Etat. Il a été directeur du Projet de santé « Ministère de la Santé Publique et de la Population / IDA-Banque Mondiale » (1995-2001). Il a également effectué plusieurs consultations locales pour des agences internationales : OPS /OMS, PNUD, UNFPA. Depuis janvier 2010, il est consultant indépendant pour des programmes de santé et développement communautaires. Il a contribué à plusieurs évaluations, en particulier sur la disponibilité des intrants de la santé de la reproduction au niveau national. Il a participé en 2015 à l’élaboration du document du Paquet Essentiel de Services du Ministère de la Santé Publique et de la Population d’Haïti.

 

YRumbold 2Yvens Rumbold est détenteur d’une maîtrise en communication de Michigan State University (États-Unis). Avant d’embrasser la communication, Yvens a travaillé pour Internews Network en Haïti comme rédacteur en chef du programme d'informations humanitaires Enfòmasyon Nou Dwe Konnen, puis comme formateur. Il a suivi des formations de courte durée en politiques culturelles en France, en politiques publiques et leadership aux États-Unis, en entrepreneuriat en Autriche et l’innovation dans l’éducation au Qatar. Il est un ancien membre du Conseil d’administration du Centre de la francophonie des Amériques de Québec. Yvens est actuellement le chargé de mission au développement à FOKAL, membre de la direction de Policité et anime une émission de radio à Scoop FM.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

Inscription à nouvèl FOKAL

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com