Agenda nouvel Fokal

Notre page Facebook

Nos derniers tweets

Gutenberg Destin nous parle du rôle d'animateur de club de débat

GutenbergNous avons rencontré Gutenberg Destin, animateur du club de débat de Côte-Plage, en marge du camp annuel de débat aux Cayes. Il nous parle du rôle d’animateur de Club de débat, qu’il remplit depuis plus de 13 ans.

Gutenberg Destin fait partie du programme de débat du réseau de FOKAL depuis 20 ans. Il est un adolescent en classe de rhéto quand il rejoint le club de Côte-Plage comme débatteur en 1998. Aujourd’hui, il est l’animateur principal de ce même club, qui se réunit le samedi après-midi au Collège de Côte-Plage à Carrefour.

Notamment grâce au travail des animateurs, le programme Initiative Jeunes de FOKAL apprend aux jeunes, à travers le débat, à développer leur pensée critique, leur capacité d’expression, leur aptitude à la recherche indépendante et les amène à discuter de sujets qui affectent leur vie et leur communauté dans une atmosphère de tolérance, de rationalité et de rigueur intellectuelle.

« L’idée est d’accompagner les jeunes dès leur introduction au club, jusqu’à ce qu’ils puissent maitriser les formats et les notions. C’est les aider à réfléchir sur les sujets, à se documenter sur les notions, et aller en profondeur jusqu’à ce qu’ils peuvent en débattre à travers des formats précis que nous leur enseignons », résume Gutenberg.

Au total, quatorze (14) clubs répartis dans tous le pays réunissent chaque semaine une trentaine de jeunes filles et garçons scolarisés de la 3e à la philo, qui débattent sur des thèmes préétablis, préparent des tournois, discutent de la conjoncture. Ces clubs sont gérés chacun par deux animateurs chacun. Ces derniers gèrent la vie des clubs, recrutent et encadrent les jeunes, les initient aux formats de débat et les préparent pour les tournois.

Les jeunes mettent en pratique les compétences acquises à travers des matches de débat au sein des clubs, ou contre d’autres clubs, arbitrés par des juges, eux aussi formés par le programme. « Le plus difficile est de faire comprendre aux jeunes qu’ils ne débattent pas pour gagner nécessairement ; La priorité est d’apprendre ; dans les recherches, dans les confrontations, et dans les matches perdus. Ils apprennent que c’est intéressant de perdre aussi, parce qu’on apprend de ce qui n’a pas été bien fait », estime Gutenberg.

Les animateurs aussi doivent faire preuve de dépassement, selon lui. « Il fait être à l’écoute des jeunes. Nous avons nos opinions et ils ont les leurs. L’animateur avec son background voit déjà le sujet d’une manière mais le jeune ne l’appréhende pas ainsi et il faut l’accompagner dans sa démarche. L'animateur doitt aussi accepter de remettre en question ses propres positions, comme nous apprenons aux jeunes à le faire », poursuit-il.

Formé en psychologie, tourisme et gestion des risques et désastres, Gutenberg est aussi coordonnateur de la vie étudiante au Collège de Côte-Plage, coordonnateur de Makaya Tour, coordonnateur technique communal de Carrefour de la Protection civile et responsable de communication et de sensibilisation du public à la coordination départementale de l’Ouest de la protection civile. S’il prend son rôle à cœur, Guten, comme l’appellent les jeunes, estime que cela demande des efforts pour être un bon animateur, animateur de club de débat.

Gutenberg 1« Il faut être disponible, en dépit de ses autres obligations comme les études, ou la famille. Cela prend du temps pour préparer les sessions. L’animateur n’est pas un expert en tout, donc on doit faire des recherches aussi sur les sujets ». Les animateurs peuvent compter sur les séances de formation sur des thématiques spécifiques et sur les ressources tels les matériels didactiques que leur fournit le programme. Des réunions annuelles ont aussi lieu avec les animateurs et juges pour les mises à jour et les évaluations du programme.

Gutenberg croit à l’utilité de ce programme, lui qui a accompagné plusieurs générations de jeunes dans son club. utilitité qu'il ne mesure pas seulement au nombre d'anciens membres qui brillent dans leurs domaines respectifs, ou encore à l'éloquence des débatteurs ou à leurs capacités d'argumentation. « S’il y a une chose que les différentes générations de débatteurs doivent retenir c’est la tolérance. Si je peux débattre avec l’autre de manière animée sans partager le même point de vue que lui, l’écouter avec respect, discuter son point de vue, et ensuite nous donner la main, c’est l’une des leçons les plus importantes de ce programme », croit-il.

L’un des plus anciens de FOKAL, le programme Initiative Jeunes développe les aptitudes au débat chez les jeunes à travers tout le pays dans une optique citoyenne depuis plus de 25 ans et a déjà touché des milliers de jeunes.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

3 logos

 

 

 

Mots-clés

S'abonner à Nouvèl Fokal

captcha 

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com