Rencontres des cultures créoles : du « bouillon » au menu

le bouillon d awaraL’Association Vagues Littéraires invite, à FOKAL, ce mercredi 24 octobre à 5h PM, à la projection du film documentaire de Marie-Clémence Andriamonta-Paes et César Paes : « Le Bouillon d’Awara ». Cette présentation s’inscrit dans le cadre des Rencontres des cultures créoles, une manifestation culturelle que réalise l’Association en Haïti, du 20 au 28 octobre 2018. L’admission est gratuite.

Au programme : Conférences, projections, expositions, vente signature, rencontres et performances dans huit espaces de la Capitale haïtienne, du centre-ville en particulier, parmi lesquels l’Institut Français en Haïti, la Faculté Linguistique Appliquée, le Bureau National d’Ethnologie, le Centre culturel Pyepoudre et FOKAL.

Pour cette deuxième édition des Rencontres des cultures créoles, la Guadeloupe est le pays invité d’honneur et compte le plus grand nombre d’invités. Haïti ne sera pas en reste avec sa délégation diversifiée (Assaf, Jean Jean Roosevelt, Darlène Dubuisson, Guy Régis Junior, Mushi Widmaier, Paula Clermont Péan, Phanise Rosembert, Yamba Ye et Tamara Suffren). Les autres artistes nous viendront de la Martinique, de la France et du Canada. En outre, une fenêtre sera ouverte sur les cultures autochtones du Canada menacées d’extinction. Plusieurs artistes autochtones canadiens partageront les scènes durant ce festival pour enrichir ce dialogue interculturel

« Le Bouillon d’Awara », Synopsis

Il est un lieu, européen de droit, américain de continent, caraïbe d'aire géopolitique, qui vit une étonnante expérience d'intégration : la Guyane, département français d'Amérique. Longtemps, la créolité guyanaise fut un "bouillon" dans lequel l'immigrant tombait pour se fondre, apportant au plat des saveurs nouvelles. Confrontés depuis 20 ans à une accélération des migrations, les Créoles de Guyane, hier majoritaires, se voient réduits à l'état de groupe minoritaire parmi d'autres. Comment l'identité guyanaise se recompose-t-elle ? La Guyane est un laboratoire de construction multiculturelle, plein d'enseignements pour d'autres lieux... À Mana, petit bourg guyanais de 1,500 habitants, Amérindiens, Européens, Créoles, Noirs-Marrons, Surinamiens, Hmongs et Brésiliens racontent... le bouillon d'awara, une sorte de pot-au-feu à base d'awara, fruit d'un palmier commun en Guyane, que les Créoles préparent le lundi de Pâques. On dit que celui qui en mange ce jour-là ne quittera plus jamais la Guyane, ou qu'il reviendra sûrement s'il doit partir.

Vagues Littéraires

Fondée en juillet 2016, l’Association Vagues Littéraires est une structure culturelle et apolitique ayant pour but de participer à la diffusion et à la promotion des créations littéraires et artistiques contemporaines. Elle intensifie les actions culturelles en Haïti en proposant des espaces alternatifs d’échanges et de rencontres entre diverses sphères culturelles afin d’encourager la diversité. 

D’où elle propose deux festivals par année, parmi lesquels, les Rencontres des cultures créoles, qui offrent des scènes pluridisciplinaires aux créateurs créolophones / francophones du monde.

L’association porte également DO-KRE-I-S, une revue annuelle qui promeut les langues et les cultures créoles. Cassées, émiettées, dispersées par la déportation et l’esclavage, les cultures des peuples créoles sont comme un miroir en éclaboussures. Des gouttelettes à rassembler, des morceaux à reconstituer pour redessiner l’image du monde. Dans la perspective d’appréhender l’avenir entre les lignes du on peut assembler des paroles et rebâtir l’histoire, réparer les fissures de l’oubli et/ou de l’ignorance, plonger dans le regard de l’autre pour respirer les vies perdues dans les lisières des vagues déchues et pour partager sa part d’humanité. Ainsi s’articulent le festival Rencontres des cultures créoles et la création de la revue annuelle DO-KRE-I-S.

Tout en mettant en exergue les richesses artistiques et culturelles des pays créolophones, les Rencontres des cultures créoles sont une occasion de rencontres, d’échange et de partage à travers de nombreuses disciplines artistiques ainsi qu’un espace de dialogue et de débat autour des créations littéraires et des productions scientifiques.

Les Invités guadeloupéens

Dominik Coco (Musique)  - Dominique Hubert (Culture / Littérature) - Gérard Théobalt (Cinéma) - Laurence Maquiaba (Action culturelle) - Nadège Lorela Descombes (Photographie) - Philippe Bon (Média) - Jean Claude Nelson (Représentant Région Guadeloupe)  - Valérie Samuel Césarus (Représentante Région Guadeloupe)

  

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

Inscription à nouvèl FOKAL

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com