Solidarité 

VIeux ChardoUne nouvelle catastrophe a frappé le pays. Un tremblement de terre d’une magnitude de 7.2 sur l’échelle de Richter a secoué particulièrement trois départements de la péninsule Sud-Ouest d’Haïti : les Nippes, le Sud et la Grand Anse. Il a été ressenti à Port-au-Prince, ramenant en mémoire les moments tragiques vécus il y a onze ans lors du séisme du 12 janvier 2010. Rien de comparable cependant. Le tremblement de terre du 14 août 2021 en plus d’avoir causé des destructions importantes dans presque toutes les villes de ces départements, a fortement ébranlé les sections communales, laissant des milliers de familles déjà précarisées dans une détresse extrême.

Les premières émotions passées, il nous a fallu réagir. Aller aux nouvelles. Essayer de savoir si parents, amis, partenaires, collègues avaient survécu au drame. Et surtout entrer en contact avec l’ensemble des organisations paysannes de ces régions, avec lesquelles FOKAL travaille depuis plusieurs années dans le but de changer leurs conditions de vie et de lutter contre l’insécurité alimentaire en améliorant la production nationale.

 BCC ChardonieresLes informations recueillies font mal. Dans beaucoup de localités on compte des décès, des disparus, et les familles ont tout perdu. C’est le moment pour nous de présenter nos sympathies à toutes ces communautés rurales et urbaines pour les pertes enregistrées, particulièrement en vies humaines.

Nous exprimons également notre solidarité auprès de nos organisations partenaires. Dans les prochains jours elle s’exprimera comme par le passé en temps de catastrophe dans le respect de l’intelligence et de la dignité de leurs membres, hommes et femmes, durement éprouvé.e.s, mais capables de surmonter avec courage cette nouvelle épreuve. Nous faisons nôtres les recommandations du Comité Interministériel d'Aménagement du Territoire (CIAT) qu’ « il faut laisser jouer les solidarités de parenté et de voisinage ».

Nous saluons et remercions toutes celles, tous ceux qui ont généreusement contribué à travers Ayiti Demen et continuent de le faire afin que nous puissions aider, appuyer, accompagner les organisations paysannes, les mutuelles de solidarité, les petites entreprises sociales et solidaires, les associations de jeunes pour qu’elles aient les moyens de décider par elles-mêmes du meilleur chemin à emprunter pour recommencer à travailler et à espérer. Il faudra aussi, vu la fragilité de notre environnement, que les interventions permettent aux communautés de renforcer leurs capacités d’agir de manière autonome face aux situations de catastrophe.  

Merci aussi à tout le staff et au Conseil d’administration de FOKAL pour sa constance et son efficience en ces circonstances particulières.

La Direction 



Photos : 

1- Le centre de formation de l’Institut National de Raisin d’Haïti (INARH) formait la population de la zone sur l’éducation, l’environnement et l’agriculture. Chaque année, environ 100 jeunes participent à leurs activités de formation. Crédit : Réginald Louissaint.

2- La bibliothèque communautaire des Chardonnières (BCC), fondée le 2 décembre 2002, comptait 3,132 ouvrages. Réginald Louissaint.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

Inscription à nouvèl FOKAL

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com