RESPIRE. SOUVIENS-TOI. RÉSISTE | BREATHE. REMEMBER. RESIST.

KORAL FOKAL concert Un documentaire musical avec KORAL FOKAL. Réalisé par Pierre-Michel Jean, Réginald Louissaint Junior et Michèle Lemoine. Sur une proposition de Lorraine Mangonès.

 

Le vendredi 21 mai à 3 h 30 pm, FOKAL diffusera sur ses réseaux YouTube, Facebook et Instagram, et sur les pages de ses partenaires, le documentaire musical « Respire. Souviens-Toi. Résiste. » coproduit par la Fondation et la Fondation W.K. Kellogg, partenaire de FOKAL.

La diffusion de ce film se fait dans le cadre de « Konbit for the children » (Konbit pou timoun yo - Combite pour les enfants, une rencontre du réseau d’apprentissage entre pairs (Haiti Peer Learning Network - HPLN), une communauté de bénéficiaires et de partenaires de la Fondation W.K. Kellogg (WKKF) en Haïti. Ce réseau a été créé dans le but de faciliter et de promouvoir la collaboration entre ses membres dans l’objectif partagé d’améliorer la vie des enfants haïtiens et de leurs familles.

La Fondation W.K. Kellogg (WKKF) a choisi le mot “Konbit” qui reflète le long parcours des membres du réseau pour l’éducation, la sécurité économique des familles, la santé, les conditions équitables de vie et le leadership communautaire. Cette grande rencontre doit renforcer cette démarche dans son ensemble en rassemblant des participants issus de diverses communautés et de secteurs différents durant quatre jours consacrés à l’échange, au partage et à l’innovation. Nous commençons le 18 mai avec une commémoration de la journée du drapeau et une célébration de la culture et de l’histoire d’Haïti pour leur rôle dans notre effort collectif vers un futur meilleur.

Le documentaire musical « Respire, Souviens-toi, Résiste » est une salutation juste et puissante qui tente de nous donner l’énergie d’aller de l’avant dans le travail nécessaire pour le bien des enfants Haïtiens.

Le film est consacré au travail de Koral Fokal, qui s’inscrit avant tout dans un engagement par rapport à notre pays et au monde. Il reprend neuf des principales chansons du chœur, enregistrées en direct par la chorale sous la direction du chef de choeur Daphné Ménard, assisté de Kenley François, et filmées dans différents lieux de Port-au-Prince par l’équipe de Pierre Michel Jean et Réginald Louissaint Junior.

249 FOKAL TOURNAGE JOUR 7 c Valerie Baeriswyl WEB 2R6A2075

Il nous invite à un cheminement de chanson en chanson, traditionnelles, contemporaines, internationales, toutes écrites par des artistes engagés, militants. Cette traversée musicale est ponctuée par des entretiens à bâtons rompus avec des membres de Koral Fokal sur leur rapport avec la chorale, sur les temps si sombres que nous vivons de notre lointain passé à aujourd’hui, et sur le refus de baisser les bras, pour arriver à transformer notre présent et construire – ensemble – notre futur.

Nous publions ci-dessous le texte de Miracson Saint-Val, metteur en scène, comédien, et membre de Koral Fokal, qui évoque l’esprit de la chorale et des souvenirs de tournage.

186 FOKAL TOURNAGE JOUR 3 c Valerie Baeriswyl WEB 2R6A5179

‍‍Longtemps que nous ne chantions pas…

Longtemps que nous ne chantions pas ensemble… Covid, insécurité : un pays où nos vies  ne tiennent qu’à un fil. Le kidnapping est devenu ce fléau insatiable qui aspire notre existence.  Un pays où la durée de vie est, aujourd’hui, de 24 heures, renouvelable. À chaque jour son lot de kidnappings, de viols, de massacre, de violence, partout. À chaque jour son lot de frustrations, sans argent, sans travail, la peur au ventre. Ce qui nous reste, c’est la promesse que nous nous sommes fait de ne pas être indifférents à la violence. Et pendant tout ce temps de travail, du 8 avril au 5 mai, le chant a été notre arme de combat.

Je me rappelle ce jour à la Maison Dufort, où, sous un soleil sans compassion, alors que nos voix s’épuisent, puis se ressourcent dans les yeux du camarade d’à côté pour chanter « Ain’t got no… I got life », s’élève, tout près de nous, la fumée noire de pneus enflammés qui témoignent des bouleversements de la rue. Et aussi tous les jours où il nous faut, littéralement, s’échapper de chez nous pour venir chanter…

143 Tournage FOKAL J2 c Valerie Baeriswyl web 2R6A3524

Nous avons transgressé les règles imposées par les gangs devenus maîtres de nos chemins. Et cette désobéissance fut salvatrice. Il fallait simplement se laisser surprendre et contaminer par les rires éclatants de Balta. Un rire lâcher-prise, pour répondre à tous ces hommes qui s’érigent en décideurs de nos lendemains. Toutes ces voix réunies, non seulement pour chanter, mais aussi et surtout pour revendiquer une vie où la peur n’est pas maîtresse de nos décisions.

Chanter pour exister !

Au rythme entrainant de « Lage l’ », nos pas de danses et nos mains sans tabou ravivent nos flammes pour exiger un droit de mieux-être dans ce pays.

Pendant les répétitions, on fête des anniversaires, des moment de grande beauté, une surprise à chaque fois. J’écris ce texte en pensant encore que le mien est arrivé juste après la fin du tournage. Ah ! Que j’aurais dansé si seulement !... J’aurais dansé comme Michèle après le tournage, comme Staloff qui improvise toujours une nouveauté, comme Elizabeth toujours de bonne humeur. J’aurais demandé que la chorale chante « Freedom » pour mon anniversaire. Comme un bouquet de vie, « Oh Freedom » , où la voix du Maestro, Daphné, surgit de son corps comme une révélation.

Entre toutes ces femmes qui exigent d’être finement maquillées et ces hommes qui veulent garder la chaleur du quotidien, il y a Gary :  celui qui s’efface sans être absent pour s’assurer de la bonne marche de l’entreprise.

338 Tournage FOKAL J2 c Valerie Baeriswyl web 2R6A4161

Le tournage est épuisant : encore un dernier plan…, demandent chaque jour nos réalisateurs, qui semblent se réveiller chaque matin avec la volonté de parfaire le monde avec nos images. Il n’y a que les plans avec la grue qui nous réconfortent, car ce sont toujours les derniers.

Et pourtant, quand tout finit, il faut nous voir, renouvelés d’un coup, prêts à tout recommencer s’il le faut.

373 FOKAL TOURNAGE JOUR 7 c Valerie Baeriswyl WEB 2R6A2494

‍La chorale nous révèle à nous-même et aux autres. Il suffit de voir Esther le jour du tournage entraîner tout un chœur dans le rythme de ses mains, de tout son corps, se laissant pénétrer par le chant de « Èzili malad ».

Pendant ces journées intenses, des rêves de star, de scènes, de tournées étaient partout sur nos lèvres. Il faut bien que nous arpentions le monde avec nos voix et nos folies…

224 FOKAL TOURNAGE JOUR 4 c Valerie Baeriswyl WEB 2R6A6655

‍Sous la direction de Michèle, de Daphné et de Kenley, la chorale cherche avant tout la sincérité de chaque chant, exige de chaque choriste un corps qui revendique sa liberté ; un corps sur son pied de guerre, qui assume chaque chant comme une victoire contre la bêtise du monde.

Texte de Miracson Saint-Val

Photos Valérie Baeriswyl

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

Inscription à nouvèl FOKAL

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com