Dire le tremblement pour ne pas oublier

16012020 IMG 5280YODÀ l’occasion de la commémoration du 10ème anniversaire du séisme de janvier 2010, un ensemble d’activités a été entrepris par la Bibliothèque Monique Calixte (BMC) dont une exposition de livres comprenant des romans avec pour toile de fonds le séisme du 12 janvier, de documentaires et de guides sur les tremblements de terre et la reconstruction post séisme, sur la passerelle de la BMC. Trois matinées de rencontres ont eu lieu les 14, 15 et 16 janvier avec les élèves d'écoles partenaires autour du thème : « Les comportements à adopter avant, pendant et après un tremblement de terre » suivies de la lecture de « La fleur de Guernica » de James Noël et Pascale Monnin.

Environ une centaine d’enfants, âgés entre huit (8) et douze (12) ans, ont pris part à cette série d’activités. C’était un moment de partage assez fructueux. Beaucoup d’enfants ne savaient pas ce que c’est qu'un tremblement de terre ou ne comprenaient pas le phénomène. Ils ne savaient pas non plus grand-chose des comportements à avoir avant, pendant et après une telle catastrophe.

Le coin des enfants a, pour sa part, accueilli le samedi 18 janvier trois jeunes membres de la bibliothèque qui, encadrés par les animateurs Jean Gérald et Cherlie Rivage, ont échangé avec les enfants sur l'expérience du tremblement de terre de janvier 2010.

10012020 IMG 5199YOD Le club de lecture de la BMC de son côté a mis en exergue les nombreux romans et récits publiés après le tremblement de terre. Ainsi, le récit Failles a été mis à l’honneur dans une lecture à trois voix de Ricardo Boucher, Yves-Marie Gustave et Alissa Jean. Plus d’une trentaine de jeunes sont restés silencieux pour se délecter de la beauté du texte.

Dix ans après, l’idée de revivre ce texte a plongé l’auditoire dans la réflexion sur l’avenir et le devenir de ce pays. Un texte qui met à nue notre situation. Un texte à travers lequel on se pose toujours la question portant sur la reconstruction de ce pays.

Dix ans après, la situation n’a pas évolué. Il est plus qu’essentiel de sensibiliser la population, en particulier, les enfants qui n'ont pas connu le 12 janvier mais qui pourtant risque de vivre, eux aussi, un jour une pareille catastrophe dans les mêmes conditions si rien n’est fait pour un véritable changement.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

S'abonner à Nouvèl Fokal

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com