MARDI.doc / Décembre 2019

En partenariat avec la Semaine du documentaire – La parole libérée

MARDI 10 DÉCEMBRE – 5 PM

pour sama affichePOUR SAMA, JOURNAL D’UNE MÈRE SYRIENNE. Le film se déroule dans la ville d’Alep en Syrie, entre les premières manifestations étudiantes de 2011, la guerre civile syrienne et le siège d’Alep en 2016. Waad Al-Khateab filme son quotidien pendant 5 ans, les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Son mari est médecin dans un hôpital où ils vivent et soignent les blessés, quand beaucoup arrivent déjà morts suite aux bombardements du régime de Bachar El Assad. Si les rires fusent parfois, les images veulent prouver, par leur violence, l’horreur qui s’abat sur les habitants alors que le monde entier laisse faire. Pour Sama est une lettre de Waad à sa fille, née en janvier 2016, une tentative de lui expliquer pourquoi ses parents ont fait le choix de rester là-bas, avec elle, en dépit de la terreur. C’est un film coup de poing pour dénoncer le régime, au prix d’images insoutenables mais jugées nécessaires par la réalisatrice.

Un documentaire de WAAD AL-KATEAB, Syrie, Royaume Uni, États-Unis, 2019, VO ST-FR, 2019, 95’

JEUDI 12 DÉCEMBRE - 5 PM

2213146 gfJE NE SUIS PAS VOTRE NÈGRE. En juin 1979, l'auteur noir américain James Baldwin écrit à son agent littéraire pour lui raconter le livre qu'il prépare : le récit des vies et des assassinats de ses amis Martin Luther King Jr, Medgar Evers et Malcolm X. En l'espace de cinq années, leur mort a traumatisé une génération. En 1987, l'écrivain disparaît avant d'avoir achevé son projet. Il laisse un manuscrit de trente pages, « Remember this House », que son exécuteur testamentaire confie plus tard au réalisateur haïtien Raoul Peck. Avec pour seule voix off la prose de Baldwin, le cinéaste revisite les années sanglantes de lutte pour les droits civiques, les trois assassinats précités, et se penche sur la recrudescence actuelle de la violence envers les Noirs américains...

Un film de RAOUL PECK, France, États-Unis, Belgique, Suisse, 2016, VF, 90’

 

 

MARDI 17 DÉCEMBRE - 5 PM

photo filmAfficheINSURRECTION DU VERBE AIMER. Ce film est la quête d’une parole venue d’Afrique, une parole révoltée, gueulée si fort, aux mots contagieux. Celle de Sony Labou Tansi, poète et auteur congolais, décédé il y a 20 ans. La réalisatrice chemine sur ses traces, comme d’autres hommes qui lui ressemblent, Dieudonné Niangouna, Etienne Minoungou ou Jean-Paul Delorme, qui brûlent les planches et la vie et poursuivent le combat. Des artistes, des insoumis, des guérilleros qui repoussent les murs et les frontières avec toute l’urgence nécessaire. Des passeurs de mots, d’histoires, de désirs.

Un documentaire de Julie PEGHINI, France, 2019, VF/VO STFR, 80’

 

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

S'abonner à Nouvèl Fokal

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com