Agenda nouvel Fokal

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
15
18
19
25
26
31

Notre page Facebook

Nos derniers tweets

Esther Grégoire remporte la quatrième édition du concours de plaidoirie du BDHH

Gagnante Plaidoirie BDHH

Esther Grégoire a remporté la finale de la quatrième édition du concours de plaidoirie sur les droits humains organisé par le Bureau des Droits Humains en Haïti (BDHH) - Biwo Dwa Moun. La finale de ce concours, opposant Esther Grégoire à Syvrain Jerry, s’est tenue à la Cour de Cassation de la République le vendredi 22 mars dernier. Au cours de ces joutes oratoires, les deux prétendants au titre se sont affrontés autour du « recours à la violence dans les luttes sociales ».

Dans son discours de circonstance, la lauréate de la quatrième édition du concours n’a pas caché son contentement pour cette victoire. L’étudiante de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de Port-au-Prince (FDSE) a rappelé aux concurrents malheureux qu’ils n’ont pas perdu. Car, selon la gagnante, le mot lauréat n’est qu’ « un titre honorifique, mais ce que vous avez gagné, ce sont de nouvelles connaissances, de nouvelles compétences que nous n’avions pas, et peut-être, que nous n’aurions jamais n’était-ce ce concours ».

Plusieurs personnalités ont assisté à la phase finale de ce concours. Parmi elles l’Ambassadeur de Suisse en Haïti, Mme Geneviève Pederspiel Singh, qui n'a pas manqué de féliciter l'activité, « un bel exercice dialectique nécessaire à la construction d’une société basée sur l’échange et la recherche de consensus ». Le président de la Cour de Cassation, Me René Sylvestre, également présent a abondé dans le même sens au sujet du concours, jugeant qu'à travers celui-ci le BDHH réalisait « un important travail dans le pays en matière de promotion des droits humains ».

Pour sa part, la secrétaire générale du BDHH, Pauline Le Carpentier, dans son allocution, a indiqué : « Ce concours est l’occasion de dépasser l’écume des choses pour se plonger dans la complexité du monde, des mondes », a-t-elle poursuivi. La Secrétaire générale du BDHH a aussi précisé que cet exercice ne vise pas à prendre parti, mais plutôt à se poser des questions, et de trouver les plus belles formes pour y répondre.

La phase finale du concours a marqué l'aboutissement d'un trajet qui a commencé en décembre 2018, avec les préselections de 28 étudiants finissant-e-s en Droit issus de différentes universités du pays (Port-au-Prince, Cap, Les Cayes, Gonaïves, Hinche) par le BDHH sur la base de leur contribution écrite sur le thème "La poursuite des faits de corruption"

Ce concours, réalisé depuis quatre ans par le BDHH, bénéficie du support de l’ambassade de Suisse en Haïti, de l’ambassade de France en Haïti, de l’Agence universitaire de la Francophonie, d’ONUFEMMES, de FOKAL et de l’Institut Français en Haïti. 

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

S'abonner à Nouvèl Fokal

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com