Agenda nouvel Fokal

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
9
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Notre page Facebook

Nos derniers tweets

Théâtre Forum clôture en beauté sa tournée

09112018 YOD IMG 9135Il est 10 heures du matin, à FOKAL, dans le hall qui conduit à la salle polyvalente de FOKAL, le public est déjà là, composé majoritairement d’élèves de divers établissements membres du réseau des écoles de la Bibliothèque Monique Calixte. Ce vendredi 9 novembre, ces jeunes invités sont venus assister à ce premier théâtre forum à FOKAL. Ils profitent de quelques minutes avant la rentrée dans la salle pour admirer les nombreuses photos de l’exposition sur la dictature des Duvalier accrochées aux murs.

« 32 ans après », comme l’indique le titre du théâtre forum, il est important de transmettre à la fois l’expérience et la connaissance de la période Duvalier et de la relier aux problèmes d’aujourd’hui. Il s’agit de permettre aux jeunes et à la population en général de sortir du silence sur le régime des Duvalier et de lever les tabous sur cette période en utilisant comme vecteur le théâtre. Ainsi naît ce Théâtre Forum, qui vient pour pallier la négligence face à cette période de l’histoire. Car « l’histoire aide à comprendre le présent et permet de mieux préparer l’avenir », souligne Pinas Alcéra, le joker, avant d’annoncer la première scénette intitulée KAMOKEN.

KAMOKEN, nom qui désignait un groupe d’opposants aux régimes des Duvalier, est une scénette qui relance la question de la liberté d’expression quasi inexistante à l’époque. En 5 minutes, les acteurs replongent les spectateurs dans ce relent de peur qui régnait en ces temps de dictature : peur de commenter l’actualité politique, peur de s’exprimer librement, puisqu’on ne veut pas se faire enlever par les tontons macoutes. Pourtant : « parler aide à se soulager des maux », selon l’avis d’un jeune écolier intervenant à l'une des petites discussions qui succèdent à chaque présentation.

Avec Fatra Juridique, comme on nomme la deuxième scénette, ils émeuvent tout le public, en mettant en scène une mère éplorée. Victime d’un vol, cette dernière doit aussi affronter la perte de son fils qui, voulant défendre sa mère face aux macoutes, a été arrêté. Malheureusement pour cette famille, le macoutes accusé dans l’affaire est le « neveu d’un grand cousin du parrain de Duvalier ». Le jour du procès, le juge déclare à la dame : « Madame po tè pa goumen ak po fè ». Ces termes qui résument les lois de l’époque.

Par ailleurs, certains écoliers du public estiment que pas grand-chose a changé dans le système judicaire haïtien, aujourd’hui encore. Pour eux mis à part les voies de recours qui se sont multipliées avec le temps, en témoigne la présence des organisations de droits humains, les syndicats etc., la justice reste du côté du plus fort.

Et la troisième présentation, « Ce sont eux », qui a provoqué dans le public le plus de rire que les deux précédentes, fait référence à une regrettable méprise pour ce professeur de français dont le livre de grammaire a été confondu avec le fameux Petit Livre Rouge, une façon de souligner l’accusation de communiste qui a couvert bien des exécutions sommaires et des emprisonnements arbitraires à l’époque.

Le Théâtre Forum s’inscrit dans le cadre du projet « Accès à la justice et lutte contre l’impunité en Haïti », porté par Avocats Sans Frontières Canada et FOKAL, et soutenu par Affaires Mondiales Canada.

09112018 YOD IMG 9189

Cette séance de présentation qui s’est déroulée dans une atmosphère pleine d’entrain se termine avec l’intervention de Marie Marthe Nicolas, une représentante d’Avocats sans Frontières Canada qui informe le public sur les avancées du procès à deux chefs d’accusation intenté contre Duvalier. Une dernière présentation dans l’après-midi toujours à FOKAL pour un public général clôture cette série qui a emmené les acteurs aux Gonaïves, à Jérémie à Jacmel, où « 32 ans après » a été joué dans les écoles, dans les universités et dans les Alliances Françaises.

 

« 32 ans après ».
Un spectacle de Théâtre Forum sur la dictature des Duvalier.
Textes de Pinas Alcéra et Jean Samuel André.
Mise en scène de Pinas Alcéra.
Interprétation : Ketsia Vainadine Alphonse, Pascal Joseph, Madeline Pierre, Rolaphton Mercure.

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

3 logos

 

 

 

Mots-clés

S'abonner à Nouvèl Fokal

captcha 

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com