CCKD, Bilan de Mars

CCKD Cerf volantAu cours du mois de mars, le Centre Culturel Katherine Dunham a offert aux lecteurs, amis et invités du centre toute une panoplie d’activités.

La Fondasyon Konesans ak Libète-FOKAL, depuis plus d’une décennie a fait sienne la déclaration du Maréchal Foch « Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. » Elle a en ce sens entrepris un travail sérieux autour de la dictature et mémoire auprès de la population. L’année dernière, une délégation composée d’une frange de la société civile, de professeurs d’universités s’était rendue en France et en Argentine en vue de retracer la dictature Argentine.

Cette année, pour restituer ce voyage, un groupe d’Argentins a été reçu en Haïti autour d’un ensemble d’activités articulées autour du thème : «  Histoire et mémoires des dictatures – regards croisés entre Haïti et l’Argentine ». Ces activités se sont déroulées du 3 au 12 mars à la Bibliothèque Monique Calixte, au Centre Culturel Pyepoudre et au Centre Culturel Katherine Dunham-CCKD.

Le CCKD a bénéficié d’une intervention de Danièle Magloire sur la dictature des Duvalier. Un panorama de la dictature (pourquoi, comment et les formes) a été dressé et ce fut une occasion pour les nombreux jeunes présents d’aborder cette tranche de leur histoire qu’ils ignoraient ou connaissaient mal. Une autre intervention avec Michèle Pierre Louis a permis de mettre en exergue l’histoire du mouvement des femmes pour la conquête de leurs droits, leurs résistances à la domination masculine. Elle s’est également penchée sur la condition des femmes durant cette même période de la dictature des Duvalier.

Outre les interventions susmentionnées, un ensemble de films documentaires a été projeté pour permettre aux membres de la bibliothèque de mieux appréhender la dictature tant en Haïti qu’en Argentine. Ils ont pu visionner « Ochan pou Nicole », « Ki prizon pou Ayiti », « La déchirure », « Haïti rencontre des mémoires jour 3 et 4 », « L’homme sur les quais », « Les escadrons de la mort ». Suite à ces projections, des discussions ont eu lieu, dans certains cas en présence des réalisateurs (Rachèle Magloire, Feguenson Hermogène) et de la délégation argentine qui avait fait le déplacement.

La quinzaine a été clôturée par un atelier de réflexion sur la dictature avec des enfants, animé par le professeur Jimmy Petiote,  le samedi 12 mars à partir de l’œuvre de Franketienne, Dezafi.

En dehors des activités sur la mémoire des dictatures, le CCKD a réalisé au cours du mois de mars trois ateliers de réflexion autour du livre et de la lecture. Ces ateliers ont été animés par le professeur Marc Exavier avec les élèves de 5ème et 6ème années fondamentales de l’Ecole Nationale Emérante Papailler, Institution Mixte Universelle, Kindergaden Collège Marie-Andrée et des enseignants de dix institutions de la zone telles que le Centre d’Etudes Modernes, le Collège Paul Céus, Le Collège Frère Roc, le Collège Mixte Dodo, l’Institution Mésanges bleues, etc. La place du livre et de la lecture a été définie au niveau de l’éducation ainsi que son rôle, son apport dans la vie scolaire et dans la culture en  générale. Il a été vu avec les enseignants l’importance de lire pour les enfants d’une part et de les faire lire d’autre part, d’où la nécessité pour eux de mettre sur pied une bonne politique de lecture dès le Kindergaden pour les enfants.  

Les enseignants, suite à cette rencontre, aimeraient poursuivre avec des séances sur le travail de lecture à effectuer avec les enfants : Quel livre mettre à la disposition des enfants et des jeunes ? Comment inciter les enfants à lire ? Un travail qui s’annonce de longue haleine, sur le long terme.  Mais il est prévu de réaliser un atelier de lecture autour de l’œuvre de Jacques Roumain « Gouverneurs de la rosée » au cours de la première quinzaine du mois d’avril. L’année 2016 étant décrétée celle de Jacques Roumain par le ministère de l’Education Nationale, ils ont trouvé impératif de connaitre l’œuvre principal de l’auteur.

A l’occasion de la journée mondiale de la Francophonie, les mots ont  fleuri  au CCKD.  En plus d’un panneau sur le sujet, une feuille grand format a été mise à la disposition de tous ceux qui sont passés dans l’espace pour écrire le mot qu’ils aiment, qui les interpelle, qui les porte, qui les berce.

Le CCKD, a clôturé ses activités par  un atelier de fabrication et de lancer de cerfs-volants tenu pour la Carême. Le plaisir était au rendez-vous, ce fut un moment de pur bonheur pour ceux qui ont vécu cette expérience pour la première fois.

Le mois d’avril s’annonce chargé et aussi diversifié que le mois de mars. Le CCKD s’apprête à recevoir la visite de l’éminent Franketienne pour une visite des lieux, du jeune poète Bonel Auguste et de la talentueuse écrivaine Evelyne Trouillot autour de leur parcours d’écrivains, leurs œuvres et leur rapport à l’écrit. Le jazz se fêtera au centre avec les jeunes de Martissant, le 29 avril. Les jeunes musiciens de la zone sont d’ailleurs conviés à passer pour voir comment mettre leur talent au service de la communauté.

 

Adresse et contact

FOKAL - OPEN SOCIETY FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe BP 2720 HT 6112
Port-au-Prince,Haïti | Tel : (509) 2813-1694

logos 3

 

 

 

 

Mots-clés

Inscription à nouvèl FOKAL

Copyright © 2017 FOKAL. | Design by: jehilaire@logipam.com