BDT FORMATION APAC GHRouzier Fokal 14 WEBPlus de trente jeunes de Martissant ont participé à une formation de trois jours sur la prévention de l’addiction de l’alcool et des drogues chez les jeunes. Cette formation organisée par le projet Santé-droits et clôturée le mercredi 5 avril dernier rentre dans le cadre d’une campagne de sensibilisation lancée en décembre 2016 par l’équipe du projet en collaboration avec le Centre culturel Katherine Dunham  – CCKD, le projet Gestion urbaine de proximité du parc de Martissant et l’Association pour la Prévention de l’Alcoolisme et autres Accoutumances Chimiques (APAAC).

 

Les substances psychoactives et non nutritives, l’alcool et les drogues représentent l’un des plus grands défis auxquels doivent faire face les familles et les jeunes aujourd’hui. Ainsi, pour renforcer la sensibilisation contre l’alcoolisme et d’autres types de drogues auprès des différents groupes ciblés, des dizaines de jeunes sont donc formés pour porter leur soutien à la campagne. Comme pairs éducateurs, ces jeunes formés au cours de ces trois journées s’attacheront à attirer, à travers des messages clés, l’attention d’autres personnes de mêmes âge, profil social, éducation ou expérience qu’eux sur des valeurs et des comportements qui leur sont plus favorables. 

Des drogues et de leurs effets sur le système nerveux central

Au cours de la formation dirigée par l’APAAC, les différents types de drogues et leurs effets ont été abordés. Les drogues sont des substances non nutritives qui altèrent directement le fonctionnement du système nerveux central et causent des changements physiques et mentaux. Ces substances peuvent être naturelles comme la marijuana ou synthétiques comme l’héroïne. Elles sont classées selon leurs effets sur l’organisme humain. Les changements qu’elles provoquent chez le consommateur sont déterminés notamment par leur forme de consommation (inhalation, absorption et injection) :

-      Les stimulants (amphétamines, caféine, cocaïne, ecstasy, nicotine) : stimulent les fonctions psychiques d'un individu ; elles augmentent le niveau d'éveil et l'activité générale du cerveau et accélèrent le processus mental ; le consommateur est alors plus alerte et plus énergique.

BDT FORMATION APAC GHRouzier Fokal 7 web-      Les dépresseurs (alcool, barbituriques, codéine, héroïne, méthadone, morphine, opium, valium) : ces substances dépriment les fonctions psychiques d'un individu en diminuant le niveau d'éveil et l'activité générale du cerveau ; elles relaxent leur utilisateur.  Celui-ci est alors moins conscient de son environnement. 

-      Les perturbateurs (cannabis,  inhalants [colle, essence, solvant], lsd, mescaline, phencylidine (pcp), psilocybine) : catégorie des «hallucinogènes», ils perturbent les fonctions psychiques d'un individu, ils influencent le fonctionnement cérébral, de la perception, l'humeur. 

La dépendance est le risque majeur qu’encoure les consommateurs de ces substances. Elle traduit la phase ultime où le corps du consommateur ne peut plus se passer de la substance ou des substances dont il est addicté. Cette phase débute chez chaque individu par la tolérance aux substances que développe son organisme. L’arrêt total de la consommation passe, elle, par une phase de retrait ou de sevrage qui nécessite une écoute et un accompagnement professionnel.

La directrice de l’APAAC, Gaëtane Auguste  qui co-animait les séances en compagnie d’Esther LAHENS, s’est dite réjouie que son institution puisse apporter un support à FOKAL, à travers le projet Santé-droits, dans la formation de ces jeunes. Elle promet aux nouveaux pairs éducateurs l’accompagnement pour des causeries qu’ils devront animer afin d’obtenir leur certificat. Les pairs éducateurs doivent animer chacun deux causeries avant l’obtention d’un certificat qui les habilitera à poursuivre avec la sensibilisation.

   

 

 © Copyright: FOKAL 2015
OPEN SOCIETY
FOUNDATION HAITI
143, Avenue Christophe
BP 2720HT 6112
Port-au-Prince,Haïti
| Tel : (509) 2813-1694

  LOGO FOKAL 2015