CCKDLe tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010, a porté la Fondation à réfléchir sur les actions menées depuis 1995. Le travail sur l'environnement, l'accès à l'information, l'éducation innovante, le développement communautaire, l'accès à l'eau potable par un processus consultatif, le support à la société civile et le monde artistique devenaient à présent des pistes réalistes d'application de nouveaux chantiers. Le premier axe stratégique pour les deux prochaines années à venir est la cristallisation d'actions afin de créer des modèles de reconstruction durable innovants et conscients de l'environnement physique et humain.